Guérir soit même ses soucis de santé naturellement

13 novembre 2012

CONSTIPATION

Classé dans : Non classé — MIMI972 @ 14 h 38 min

La constipation désigne une émission des selles plus rare (moins de 3 par semaine) ou une difficulté à les évacuer. Elles touche trois fois plus de femmes que d’hommes, et sa fréquence s’accroît avec l’âge. On considère que près de 30% de la population est concernée par le problème de façon chronique ou occasionnelle.

Il est nécessaire de différencier deux familles de constipations :

- les constipations primitives ou fonctionnelles sont liées à une alimentation pauvres en fibres, à la sédentarité, au stress, à la perte du réflexe de défécation ou à des facteurs qui la rendent douloureuse (hémorroïdes, fissures anales). Ces constipations sont bénignes et sans risque pour la santé.

- les constipations secondaires sont provoquées par une maladie (cancer du côlon, tuberculose intestinale…), un mégacôlon (dilatation permanente du côlon) ou un dolichocôlon (côlon très long).

Le ralentissement prolongé du transit intestinal (chez les personnes âgées ou alitées) peut provoquer une accumulation de matières dans une zone donnant l’impression à la radio d’une tumeur, mais en fait il s’agit d’un fécalome.

L’arrêt du transit, ou occlusion intestinale, est un cas d’urgence hospitalière.

Les symptômes sont donc :

- constipation d’apparition récente ou aggravée sans motif apparent

- présence de sang dans les selles

- amaigrissement soudain

- perte d’appétit

symptômes de l’occlusion intestinale

- arrêt du passage des matières fécales et des gaz

- douleurs abdominales qui évoluent par poussées alternant avec des accalmies

- nausées et vomissements

ces symptômes nécessite une consultation 

Vous pouvez utiliser des laxatifs osmotiques qui ont la propriété de limiter l’absorption intestinale de l’eau, qui reste alors dans le côlon et maintient l’hydratation des selles. Ces laxatifs n’ont aucun effet secondaire hors intestin, car il ne passe pas dans le sang. 

les mucilages souvent à base de plantes ont la propriété d’absorber en leur sein l’eau présente au niveau intestinal. Il est donc nécessaire de boire abondamment lors de leur prise. Ils sont très bien tolérés

L’huile de paraffine agit différemment : elle enrobe la selle dans un film huileux qui lui permet de glisser plus facilement. Très efficace mais est parfois responsable de suintements désagréables. De plus sa consommation prolongée n’est pas recommandée car elle diminue l’absorption de vitamines liposolubres (A, D, E, K)

Les laxatifs drastiques, à base de plantes contenant des anthraquinones (bourdaine, séné, casse, tamarin) sont irritants. Il attire l’eau dans le côlon et sont très efficaces mais parfois mal tolérés. En outre leur utilisation chronique est contre indiquée : elle risquerait d’entraîner l’apparition d’une mélanose intestinale chronique, responsable d’une colopathie définitive.

En cas de fécalome responsable d’un blocage colo rectal, il est possible d’avoir recours à des traitements ponctuels tel que des suppositoires glycérinés, des petit lavements prêts à l’emploi ou des douches rectales qui sont de véritables lavements où l’eau est introduite dans le rectum avec une poire rectale contenant en général 200ml.  

Point de vu de l’homéopathie

Les médicaments homéopathiques sont différents selon le type de constipation

bryonia 9CH en cas de constipation sans envies d’aller à la selle : toutes les muqueuses sont sèches ainsi que les selles qui sont dures, grosses et sombres comme « brûlées » et est accompagnée d’une soif intense

graphites 9CH quand la constipation est sans envies, avec des selles très volumineuses entourées de mucus

natrum muriaticum 9CH si les selles sont sèches, dures, et ressemblent à des crottes de mouton. Cette constipation devient souvent obsessionnelle

opium 9CH si la constipation est sans envies. Les selles sont noires et dures, et restent longtemps dans le rectum. Elle nécessitent souvent l’usage d’un énéma (poire en caoutchouc) pour être évacuées

Constipation d’évacuation

nux vomica 9CH quand la constipation est accompagnée de crampes et de faux besoins fréquents mais inefficaces. Sensation qu’il y a des selles qui n’ont pas été évacuées. Par ailleurs, la moitié postérieure de la langue est chargée

silicea 9CH en cas de selles à ressort, malgré de gros efforts pour aller à la selle, la matière descend en partie puis remonte dans le rectum

La réponse de la naturopathie

La constipation passagère est sans grande conséquence. Elle est souvent provoquée par un trouble émotionnel, un voyage ou encore un changement ponctuel d’alimentation. Si l’on supprime la cause ou si l’on s’adapte aux facteurs déclenchants, la constipation disparaît

La constipation chronique en revanche, favorise l’assimilation d’éléments toxiques et provoque un encrassement des villosités intestinales diminuant l’absorption des nutriments et des micronutriments. Dans des cas extrêmes, l’encrassement de l’intestin peut à cause du poids provoquer une déformation favorisant l’occlusion.

les principales causes de constipation sont :

- une alimentation pauvre en fibre

- une insuffisance hépato biliaire

- le stress

- une consommation d’eau insuffisante

- une consommation d’eau insuffisante

- le contexte psychologique : peur de se lâcher de ce qui encombre par exemple

l’approche alimentaire

l’alimentation doit être riche en crudités et en fruits. Les aliments raffinées, en particulier les céréales ralentissent le transit. Les excitants comme le tabac, le café, le thé et l’alcool, etc… favorisent aussi la constipation.

Il faut boire de 1,5 l à 2 l d’eau par jour en favorisant une eau de source la moins minéralisée possible ou de l’eau du robinet filtrée. Il faut aussi consommer des graisses de qualité et le poisson ne doit pas être trop cuit.

les compléments alimentaires

vous pouvez utiliser des laxatifs doux, de la mauve, de la guimauve, des roses pâles de Damas ou de la réglisse en tisane de 75 cl à 1 l par jour. ATTENTION à la réglisse si vous faites de l’hypertension elle est déconseillée

Laxatif moyen, graine de lin ou psyllium consommées cuites et intégrées à l’alimentation ou macérées dans de l’eau et absorbées en boisson.

Laxatif fort, séné ou bourdaine 1 à 4 gélules par jour

du jus de légumes à raison de 1 verre le soir en apéritif ou jus de fruits comme le pruneau et la poire

pour en savoir plus je vous conseille les livres suivant

Comment traiter efficacement la constipation

J`étais Stressée

 Comment Vous Débarrasser Du Stress et de l`Anxiété

12 novembre 2012

TROUBLES DE L’ALLAITEMENT

Classé dans : Non classé — MIMI972 @ 18 h 15 min

Les troubles de l’allaitement sont divers. 

- les crevasses sont liées à des soins anappropriés ou à une mauvaise position du bébé lors de la tétée

- l’engorgement est lié à une montée de lait excessive lors de l’espacement des tétées, si l’enfant tète moins à cause d’un rhume ou du fait d’un soutien gorge trop sérré

- la lymphangite est une inflammation des vaisseaux lymphatiques. Elle peut compliquer l’engorgement.

Mais ce qui perturbe le plus l’allaitement, c’est le stress, la crainte de ne pas bien allaiter ou de ne pas avoir un bon lait. Il faut que vous ayez confiance en la nature. Le lait maternel est le mieux adapté aux besoin du nourisson : il est bénéfique pour l’enfant, qui contracte moins de maladies infectieuses et présente moins de tendances allergiques.

L’allaitement est aussi bénéfique pour la mère car après l’accouchement la tétée stimule la contraction de l’utérus et l’amaigrissement serait ainsi favorisé.

L’OMS préconise au moins 6 mois d’allaitement exclusif.

Les symptômes sont donc :

- de petites gerçures du mamelon douloureuses lors de la tétée

- un engorgement : le sein est dur, tendu et douloureux

- une lymphangite : le sein est douloureux et rouge et vous avez l’impression d’être grippée

vous pouvez essayez ce traitement homéopathique :

bryonia alba 9CH si les seins sont engorgés et douloureux et si la douleur est améliorée par la pression du soutien gorge

china rubra 9CH en cas de fatigue due à l’allaitement

phellandrium 9CH si les seins et les mamelons sont douloureux pendant la tétée et si les douleurs persistent et deviennent intolérables entre les tétées

A raison de 5 granules de l’un ou de plusieurs en cas d’hésitation et jusqu’à soulagement

Pour les suivantes il faut prendre 3 granules 10 minutes avant chaque tétée :

pulsatilla 9CH en cas d’excès de lait

urtica urens 9CH en cas d’insuffisance de lait

Pour les crevasses

graphites 9CH en cas de crevasses avec fond jaune et écoulement évoquant le miel

nitricum acidum 9CH en cas de crevasses avec fond sanguinolent

castor equi est une pommade à appliquer matin et soir sur une crevasse simple

Prendre 5 granules 3 fois par jour de l’un ou de plusieurs en cas d’hésitation et jusqu’à soulagement

pour le sevrage

ricinus 30CH arrête les montées de lait . Il faut prendre 1 tube dose par jour pendant 3 ou 4 jours

Du point de vue de la naturopathie

les crevasses

il faut porter des soutiens gorge spécifiques et en coton. Lors des tétées il faut vérifier la position du bébé puis nettoyer les mamelons et les sécher. Consommez des acides gras insaturés (poissons et huiles vierges de première pression à froid)

les compléments alimentaires :

beurre de Karité, pommade au souci à appliquer après les tétées pour nourrir les seins

Engorgement : 

Il faut faire téter bébé régulièrement, puis masser doucement les seins sous une douche bien chaude et les recouvrir de compresses chaudes

Insuffisance de production lactée

elle est souvent liée à la fatigue mais elle put aussi provenir d’une hydratation insuffisante. Il est nécessaire de boire 1,5l à 2l d’eau de source par jour et de compléter son alimentation

 

 pour aller plus loin je vous conseille ce livre sur l’allaitement

 livre allaitementTROUBLES DE L'ALLAITEMENT

11 novembre 2012

MIGRAINE

Classé dans : Non classé — MIMI972 @ 19 h 34 min

La migraine est une forme particulière de mal de tête. D’origine neuro-vasculaire, elle associe un dysfonctionnement des neuro médiateurs et des troubles vasculaires. Les causes les plus courantes sont :

-le stress et le manque de sommeil

- la période précédant et suivant les règles

- la consommation de certains aliments

- des facteurs climatiques

- des problèmes cervicaux

- des facteurs locaux (dentaire, sinusien)

l’alcool, le tabac et le manque d’activité physique sont des facteurs favorisants. 

Les symptômes sont les suivants :

- la migraine dure entre 4 heures et 3 jours et se manifeste par des douleurs invalidantes, des douleurs pulsatiles (cela « bat » dans la tête)

- trouble augmenté par l’effort et calmé au repos

- intolérence à la lumière

- intolérance au bruit

- nausées ou vomissements

En général les antalgiques sont le plus souvent utilisés. L’ibuprofène étant quand même plus efficace que le paracétamol.

traitement homéopathique

belladonna 9CH en cas de migraine intense dont les battements sont synchrones avec le pouls. Le visage est rouge et il existe une intolérance au bruit, à la lumière et aux secousses

gelsemium 9CH en cas de migraine ophtalmique avec vue double avant l’apparition de la douleur. Le sujet se sent abruti et veut qu’on le laisse tranquille. La douleur touche surtout la raison occipitale.

glonoinum 9CH quand les symptômes sont plus intenses que pour belladonna. Les battements artériels sont plus forts, le visage est rouge, les yeux sont injectés de sang. Ce type de migraine apparaît souvent après une insolation ou un coup de chaleur.

iris versicolor 9CH en cas de migraines apparaissant d’un côté ou de l’autre et plus fréquentes le week-end ou les jours de repos. Elles sont accompagnées de vomissements acides et brûlants.

kalium bichromicum 9CH en cas de migraine localisée juste au dessus de l’orbite avec des douleurs en points, précédées de troubles visuels et accompagnées de vomissements. Le sujet se sent mieux s’il appuie fortement sur les points douloureux

Prendre 5 granules 3 fois par jour de l’un ou de plusieurs en cas d’hésitation

Concernant la naturopathie en cas de migraine elle conseille une diète ou à défaut des bouillons de légumes afin de laisser l’organisme se reposer au maximum et de lui donner la possibilité de se régénérer.

Concernant les compléments alimentaires l’huile essentielle de menthe poivrée en trace sur la langue, les tempes et le front. ATTENTION !!! cette huile est dans certains cas abortive c’est à dire qu’elle peut provoquer l’avortement. L’huile essentielle de lavande vraie peut également se révéler efficace.

MIGRAINE 125x125                                 migraine-ebook céphalée

BRÛLURES

Classé dans : Non classé — MIMI972 @ 18 h 43 min

La brûlure est une lésion de la peau ou des muqueuses due à un excès de chaleur. 

Les causes des brûlures sont diverses :

- le contact avec une source brûlante (liquide ou solide)

- le feu

-le soleil

- une substance chimique

- un effet mécanique (frottement, érosion cutanée)

- l’effet d’un courant électrique

Parmi les tissus les plus touchés, il faut citer en premier lieu la peau, mais aussi les muqueuses digestives (bouche, oesophage, estomac) et les organes des sens.

Il existe trois degrés de brûlures :

- la brûlure du premier degré est une atteinte de l’épiderme

- la brûlure du deuxième degré touche l’épiderme de façon plus ou moins profonde et atteint le derme. A ce moment des complications à type de surinfection peuvent survenir

- la brûlure du troisième degré détruit toute la peau et atteint les tissus sous cutanés

Les symptômes sont les suivants :

- Pour la brûlure du premier degré (rougeur quelquefois suivie de desquamation)

- Pour la brûlure du deuxième degré (cloque susceptibles de générer un choc cardio vasculaire si elles sont très étendues

- Pour la brûlure du troisième degré (ou carbonisation) (peau de couleur blanche, brune ou noire)

Pour ma part je ne donnerais des conseil que pour les brûlures du premier degré et je conseille pour les autres de consulter en urgence le service des brûlés à l’hôpital et de ne surtout pas tarder ni essayer de se soigner soit même. Et en attendant les secours de se rafraîchir abondamment et de façon prolongé sous le robinet

Concernant les brûlures du premier degré un crème apaisante et hydratante est souvent suffisante. Il faut toutefois se méfier lorsque la brûlure est très étendue (plus de 10% de la surface corporelle) car l’exsudation et la déshydratation qui en résultent risquent de provoquer un malaise.

l’homéopathie conseille 

apis mellifica 15CH si la peau est rosée et enflée. Si les douleurs sont piquantes et améliorées par des applications froides

belladonna 9CH si la peau est rouge et très chaude et sans ampoules

prendre 5 granules de l’un ou de plusieurs en cas d’hésitation 3 fois par jour jusqu’à amélioration

la naturopathie conseille

Avant tout de passer la zone brûlée sous l’eau froide pendant environ 15 minutes à 15 centimètres du jet

Appliquez ensuite au choix de l’huile de calendula, du gel d’aloès, de l’huile d’argousier ou mélange d’huile d’amande douce avec 10% d’huile essentielle de lavande vraie

BRÛLURES banniere500-120

ARTHROSE

Classé dans : Non classé — MIMI972 @ 16 h 22 min

ARTHROSE pub-468X60

L’arthrose est une maladie chronique qui n’altère pas l’état général et se caractérise par une atteinte suivie de déformations des articulations. 

Contrairement à l’arthrite, il ne s’agit pas d’une maladie inflammatoire. Parfois cependant , on obseve une légère inflammation secondaire à la dégénérescence du cartilage, principalement au niveau du genou.

Cette inflammation tardive est toujours minime en comparaison du processus dégénératif. Elle n’est pas marquée par des signes biologiques (en particulier, la vitesse de sédimentation est normale).

Cette maladie est très répandue et concerne près de 50% des adultes de plus de 35 ans. Chez les personnes de 70 ans le chiffre grimpe à 80%.

Il faut être très clair sur le fait qu’on ne peut pas guérir l’arthrose, mais qu’il est tout à fait possible de ralentir le processus de destruction et surtout de diminuer les sensations douloureuses.

 Les symptômes sont donc :

- douleurs articulaires aggravées par tous efforts soutenus

- réveil souvent pénible, avec dérouillage nécessaire des articulations

- raideur et perte de mobilité

- gonflement de l’articulation 

- à la radiographie on peut voir un pincement de l’articulation, une condensation, une destruction ou une excroissance osseuse

 Traitement homéopathique :

- calcarea carbonica 9CH lorsque les articulations sont raides, avec un manque de souplesse, que les douleurs sont aggravées par le froid humide et améliorées parle temps sec

- calcarea fluorica 9CH lorsque les articulations sont instables, que de petits nodules sont présents sur les doigts et que les radiograpies ont mis en évidence des « becs de perroquets »

- calcarea phosphorica 9CH lorsqu’il existe une raideur articulaire avec une sensation d’engourdissement et que les douleurs sont aggravées par temps de neige ou d’orage

5 granules 3 fois par jour de l’un ou de plusieurs en cas d’hésitation jusqu’à soulagement

Ces trois médicaments sont à base de sels de calcium et sont prescrits pour tenter d’améliorer l’état des os plus que pour agir sur les symptômes douloureux

Selon la naturopathie ce problème comme l’arthrite et les rhumatismes, ont un rapport avec l’acidité du corps. Le surpoids peut aussi avoir un effet important. Il est donc nécessaire d’éviter les aliments acides, le lait et les laitages issus de lait de vache. Il faut en revanche consommer des protéines (oeufs, poissons, fruit de mer et viande blanche) midi et soir. Les algues apportent beaucoup de minéraux indispensables. 

Par contre il vaut mieux éviter les aliments raffinés car ils ne contiennent pratiquement pas de minéraux et de vitamines. L’eau de source sera de préférence filtrée avec un appareil avec filtre à charbon à raison de 1,5 l par jour pour favoriser le travail d’élimination des reins donc l’élimination des acides.

Parmi les compléments alimentaires vous pouvez choisir :

- chondroïtine de requin soit 2 gélules à chaque repas

- huile de poisson de mer froide, de saumon ou de lin : 2 gélules à chaque repas

- cartilage 4CH soit 6 granules deux fois par semaine pendant 1 mois, puis cartilage 7CH 6 granules une fois par semaine pendant 2 mois

- cure de sève de bouleau et de jus d’argousier soit 2 bouteilles de bouleau à raison de 7 cl, puis 1 bouteille d’argousier à raison d’1 cuillère à soupe dans un verre d’eau le matin

- harpagophytum, reine des prés, saule blanc, frêne, aubier de tilleul : seuls ou associés, en tisane, 75 cl à 1l par jour, en ampoules, 1 avant le repas du soir, ou en gélules, 2 avant chaque repas

123
 

Massagepourbbcaen |
The Tribu |
1ile1monde |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Princessegaufrette
| Chezsusanne
| Rabelaiski